Laïla Liberty

Nationalité : Libanaise
Cheveux : Bruns
Yeux :
Marrons
Signe astrologique : Balance

D’où vient votre nom de scène ?

Mon nom vient de mes origines orientales, « Laïla » veut dire « nuit » en arabe, et « Liberty » pour le fait que je suis libre de faire ce que je souhaite de ma vie. C’est aussi un hommage à la liberté assumée des femmes surtout dans le monde arabe.

Comment devient-on danseuse au Crazy Horse ?

Il faut accepter sa féminité, accepter son corps, personne n’est parfait même une Crazy Girl ! Il faut également prendre des cours de danse, entretenir son corps sainement et régulièrement.

Quelle est votre motivation pour bien commencer la journée ?

Un bon petit déjeuner pour bien commencer la journée ! Et je dois toujours planifier ma journée, et faire une liste des tâches à faire avant d’aller travailler !

Quel est votre meilleur secret beauté/forme ?

S’hydrater ! La peau ne demande que ça ! Il faut aussi toujours rester positif, pour avoir un esprit sain dans un corps sain.

Quels sont vos rituels avant de monter sur scène ? Votre préparation Crazy ?

Premièrement : je m’occupe de mes cheveux qui sont bouclés (je les mouille, puis ajoute de la mousse pour avoir de belles boucles et enfin les sécher à l’aide d’un diffuseur).

Deuxièmement : mon make-up, the Crazy Horse way !

Troisièmement : un bon échauffement avant de monter sur scène.

Laïla Liberty

"Mon nom est un hommage à la liberté assumée des femmes surtout dans le monde arabe."

Quel est votre meilleur souvenir au Crazy Horse ?

Durant l’audition on nous avait fait essayer les perruques dans les loges, mes premiers pas en tant que Crazy Girl… Souvenir inoubliable et mythique !

Quel est votre numéro préféré du spectacle ?

Lay Laser Lay et Good Girl

Quelle est la femme qui vous inspire le plus ?

Ma maman ! C’est une femme que j’admire, elle est tout ce qu’une femme doit être à mes yeux : indépendante, forte, belle, intelligente, gentille mais aussi autoritaire quand il le faut.

Qu’est ce qui est « Crazy » pour vous et qu’est ce qui ne l’est pas  ?

Ce qui est Crazy : la féminité, la cambrure, le charme, les lèvres rouges, la grâce, un petit côté sexy, artistique et bien sûr un brin de folie !

Ce qui n’est pas Crazy : la vulgarité.

3 mots pour définir une femme Crazy ?

Féminine, gracieuse et TOTALLY CRAZY !! Un petit grain de folie qui fait du bien

 

Photos : Riccardo Tinelli

LE SAVIEZ VOUS ?

  • Le nom du cabaret parisien est en hommage au chef Sioux Crazy Horse.

  • Internationally acclaimed corsetiere Poupie Cadolle, whose grandmother invented the bra, designed the corsets for « Red Shoes ».

  • Poupie Cadolle a crée les corsets de « Red Shoes ».

  • 300 « Crazy Red » lipsticks are used each year by Crazy Horse Paris’ dancers.

  • La voix féminine sur la bande son du numéro « Spoutnik » appartient à la danseuse Fiamma Rosa.

  • The cabaret is considered a national monument in France. It is a cultural phenomenon and part of the national heritage.

  • Christian Louboutin a dessiné les souliers d’une majorité de tableaux dont « Teasing », « Rougir de Désir » et « Upside Down ».

  • All dancers are classically trained. It takes three to five month of hard work to transform a classical dancer into a Crazy Girl.

  • Hilton McConnico a crée la première affiche du spectacle « Désirs » en 2009.

  • Crazy Horse Paris was founded by Alain Bernardin in 1951 and has been an illustrious cabaret ever since.

  • Chaque danseuse est baptisée d’un nom de scène lors de son entrée au Crazy Horse.

  • At least six pairs of shoes are tailor made for each dancer.

  • Inauguré le 21 septembre 2009, le show « Désirs » est signé Philippe Decouflé et Ali Mahdavi.

  • Chaque année, les danseuses du Crazy Horse utilisent 250 paires de bas, 500 litres de maquillage et 300 tubes de rouge « Crazy ».

  • Fifi Chachnil signe la tenue de la PDGère dans « Crisis ! What Crisis ? »

  • More than 30 dancers currently work with Crazy Horse Paris.

  • Celebrity shoe creator Christian Louboutin designed the red-soled shoes for many acts including « Teasing », « Rougir de Désirs » and « Upside Down ».

  • Two Crazy Girls modelled for David Lynch’s « Fetish » photo series

  • La 1ère Guest Star dans l’histoire du Crazy Horse est Dita Von Teese en octobre 2006.

  • Deux danseuses du Crazy Horse ont été les modèles pour David Lynch pour son projet « Fetish », en collaboration avec Christian Louboutin.

ENVIE DE NOUS REJOINDRE ?

PROPOSER UN NUMÉRO PASSER LE CASTING