Bamby Splish-Splash

Nationalité : française
Cheveux : bruns
Yeux : verts
Signe astrologique : cancer

D’où vient votre nom de scène ?

« Bamby » était une évidence pour plusieurs raisons : d’abord pour mon jeune âge, quand je suis arrivée dans la troupe j’avais à peine 18 ans ; pour mon regard « de biche » mais aussi pour le personnage Disney avec qui je partage le caractère doux et la détermination.  La directrice de scène, Svetlana m’assimilait à ce personnage qui saute dans de grandes flaques d’eau, d’où le « Splish-Splash » qui complète mon nom de scène.

Quel est votre meilleur secret beauté/forme ?

Sourire et rire aux éclats. Cela a le don de vous rendre plus beau !

Quelle est votre motivation pour bien commencer la journée ?

Être optimiste !

Qu’est ce qui est « Crazy » pour vous et qu’est ce qui ne l’est pas ?

Le Crazy, c’est un lieu novateur où rien n’y est figé. Il n’y a, à mon sens, aucune raison de séparer ce qui est « Crazy » et ce qui ne l’est pas. N’importe quel sujet peut devenir « Crazy ». C’est tout le talent d’une Crazy Girl.

Quelle est la femme qui vous inspire le plus ?

Toutes. J’ai plaisir à remarquer combien chacune d’entre elles est différente et arbore une singularité qui lui est propre.

Comment devient-on danseuse au Crazy Horse ?

Ça je n’ai toujours pas la réponse. Pourquoi ne pas commencer en passant l’audition ?

  • Bamby Splish-Splash, la Miss Bisous du Crazy Horse Paris
  • Bamby Splish-Splash et son costume de bisous au Crazy Horse
  • La sublime danseuse Bamby Splish-Splash au Crazy Horse Paris

Bamby Splish-Splash

Tous deux sont d'une sensualité sauvage et puissante ! J'adore !

 

Quels sont vos rituels avant de monter sur scène ? Votre préparation Crazy ?

J’aime le changement, les choses nouvelles, donc j’écarte toute routine. En ce sens je n’ai pas de rituels.
Le changement se glisse aussi dans mon maquillage, je prends plaisir à varier couleurs et formes selon mon humeur du jour.
Le moment le plus délicat est la pose de faux-cils à la fin. Toujours choisir une forme qui corresponds à son œil. Plus important encore, son application… Un mauvais positionnement de faux-cils et voici qu’un sublime regard devient tombant !

Quel est votre numéro préféré ?

Mes tableaux préférés sont « Chain Gang » et « Lay Laser Lay » qui sont les deux numéros grâce auxquels j’ai été attirée par la scène du Crazy Horse.
Tous deux sont d’une sensualité sauvage et puissante ! J’adore !

Quel est votre meilleur souvenir au Crazy Horse ?

Mon meilleur souvenir est lorsque l’on m’a baptisé de mon nom de scène. C’est à ce moment-là que j’ai pris conscience que j’étais là où j’avais toujours rêver d’être.

3 mots pour définir une femme Crazy ?

Intègre, intelligente et qui a du chien !

LE SAVIEZ VOUS ?

  • Celebrity shoe creator Christian Louboutin designed the red-soled shoes for many acts including « Teasing », « Rougir de Désirs » and « Upside Down ».

  • Chaque année, les danseuses du Crazy Horse utilisent 250 paires de bas, 500 litres de maquillage et 300 tubes de rouge « Crazy ».

  • Deux danseuses du Crazy Horse ont été les modèles pour David Lynch pour son projet « Fetish », en collaboration avec Christian Louboutin.

  • The cabaret is considered a national monument in France. It is a cultural phenomenon and part of the national heritage.

  • Poupie Cadolle a crée les corsets de « Red Shoes ».

  • Christian Louboutin a dessiné les souliers d’une majorité de tableaux dont « Teasing », « Rougir de Désir » et « Upside Down ».

  • Chaque danseuse est baptisée d’un nom de scène lors de son entrée au Crazy Horse.

  • Crazy Horse Paris was founded by Alain Bernardin in 1951 and has been an illustrious cabaret ever since.

  • La 1ère Guest Star dans l’histoire du Crazy Horse est Dita Von Teese en octobre 2006.

  • Two Crazy Girls modelled for David Lynch’s « Fetish » photo series

  • Hilton McConnico a crée la première affiche du spectacle « Désirs » en 2009.

  • Le nom du cabaret parisien est en hommage au chef Sioux Crazy Horse.

  • Inauguré le 21 septembre 2009, le show « Désirs » est signé Philippe Decouflé et Ali Mahdavi.

  • Fifi Chachnil signe la tenue de la PDGère dans « Crisis ! What Crisis ? »

  • La voix féminine sur la bande son du numéro « Spoutnik » appartient à la danseuse Fiamma Rosa.

  • Internationally acclaimed corsetiere Poupie Cadolle, whose grandmother invented the bra, designed the corsets for « Red Shoes ».

  • 300 « Crazy Red » lipsticks are used each year by Crazy Horse Paris’ dancers.

  • At least six pairs of shoes are tailor made for each dancer.

  • All dancers are classically trained. It takes three to five month of hard work to transform a classical dancer into a Crazy Girl.

  • More than 30 dancers currently work with Crazy Horse Paris.

ENVIE DE NOUS REJOINDRE ?

PROPOSER UN NUMÉRO PASSER LE CASTING