Dita’s Crazy Show

En mars 2016, le Crazy Horse célèbre le retour de la fabuleuse Dita Von Teese sur sa mythique scène. A cette occasion, la reine du glamour célébrera les 10 ans de sa première venue au Crazy Horse, avec un show totalement exclusif lors de 33 représentations exceptionnelles qui ont eu lieu du 15 au 30 mars 2016.

Une histoire d’amour

En 2006 Dita Von Teese est la première célébrité invitée à se produire sur scène avec la troupe des Crazy Girls, une nouvelle tradition du cabaret. Dès lors plusieurs « Guest Stars », des femmes chics et célèbres aux personnalités complètements « Crazy », se sont dévoilées sur la mythique scène du plus glamour des cabarets parisiens : Arielle Dombasle, Pamela Anderson, Conchita Wurst, pour n’en nommer que quelques unes. En 2009, Dita Von Teese est de nouveau à l’affiche, avec un show 100% glamour composé de nouveaux tableaux comme « Lazy » mais aussi de tableaux iconiques tel que « Le Bain » qui devient « Le Bain noir » cette année-là. Jeu de jambes incomparables, formes féminines des années 50, sensualité omniprésente, Dita Von Teese est l’une des stars qui a le plus marqué les esprits avec ses shows exclusifs au Crazy Horse.

C’est donc tout naturellement que la Star américaine revient sur scène au printemps 2016, pour célébrer ces temps forts de créations imaginés par la Directrice Générale Création et Développement Andrée Deissenberg.

Le Crazy ? La passion de Dita.

 

Qui d’autres que cette icône incontestée du burlesque pour honorer les 65 ans du cabaret et les 10 ans de sa première venue ? Dita Von Teese, star internationale qui puise ses références chez les reines du strip tease d’avant-guerre tout comme Alain Bernardin, fondateur du Crazy Horse. Deux personnalités avec une même passion : la beauté du corps de la femme. Admiratrice du cabaret depuis toujours, connaisseuse invétérée de tout le répertoire de ce temple de la féminité, la collaboration entre le Crazy Horse et Dita Von Teese devient une évidence.

« Jeune fille, j’ai été littéralement obsédée par le Crazy. Je collectionnais alors des photos des danseuses en uniformes. Au début des années 1990, lors de ma première venue à Paris, j’ai tenu à y venir rapidement et suis revenue quatre fois de suite en une semaine, et finalement la fille d’Alain Bernardin, le fondateur des lieux, m’a repérée et m’a autorisée à venir autant de fois que je le voulais : j’ai dû voir le show trente fois ! Pour moi, c’est la version française du strip-tease burlesque à l’américaine. »

Interview Le Parisien, 11 décembre 2015

Un show exceptionnel

Inauguratrice de cette nouvelle ère du Crazy, Dita Von Teese bénéficie d’une carte blanche pour son retour. Le Dita’s Crazy Show sera donc un spectacle unique reprenant tous ses numéros favoris du répertoire du cabaret. Des tableaux iconiques, comme « Le Bain », en hommage à la danseuse des années 50 Miss Candida ou encore « Tees’ing », qui revisite le célèbre « Teasing » du Crazy Horse .

Un numéro inédit sera également présenté. Cette création originale promet d’être surprenante, avec une équipe artistique au summum de la création : le photographe & Directeur Artistique d’origine iranienne Ali Mahdavi, complice de Dita, à la mise en scène, le studio de création D/Labs pour de surprenants effets visuels et le musicien inclassable Sébastien Tellier à la création musicale.

D’autres créateurs viennent s’associer au projet du Dita’s Crazy Show : Christian Louboutin pour chausser la star et le styliste Zuhair Muhair pour la tenue qu’elle portera lors du tableau « Le Bain ». La tenue du numéro « Teese’ing » sera signé Alexis Mabille. La maison Ralph & Russo participe également à ce projet en signant la spectaculaire robe que portera Dita Von Teese pour le final du spectacle. Côté lingerie la ligne signée par Dita Von Teese, distribuée en exclusivité en France par Glamuse, mettra également en valeur les courbes de « Miss Bisou » et de la « Magazineuse », deux personnages du spectacle interprétés par les Crazy Girls.

Un mélange de sensualité, d’audace et de modernité qui promet un show inoubliable, digne du plus glamour des cabarets parisiens. Les billets en placement assis avec ½ bouteille de champagne (ou deux consommations) sont disponibles à partir de 125€.

Découvrez toutes nos offres et réservez vite vos places pour le spectacle le plus glamour de l’année 2016 !

 

En partenariat avec : Le Parisien, Figaroscope, A Nous Paris, Paris Première, Fnac, Auféminin.com, Hôtel Barrière Le Fouquet’s, le Fonds de dotation Ereel, Glamuse.

LE SAVIEZ VOUS ?

  • Chaque année, les danseuses du Crazy Horse utilisent 250 paires de bas, 500 litres de maquillage et 300 tubes de rouge « Crazy ».

  • Two Crazy Girls modelled for David Lynch’s « Fetish » photo series

  • Inauguré le 21 septembre 2009, le show « Désirs » est signé Philippe Decouflé et Ali Mahdavi.

  • Celebrity shoe creator Christian Louboutin designed the red-soled shoes for many acts including « Teasing », « Rougir de Désirs » and « Upside Down ».

  • Hilton McConnico a crée la première affiche du spectacle « Désirs » en 2009.

  • 300 « Crazy Red » lipsticks are used each year by Crazy Horse Paris’ dancers.

  • Internationally acclaimed corsetiere Poupie Cadolle, whose grandmother invented the bra, designed the corsets for « Red Shoes ».

  • Crazy Horse Paris was founded by Alain Bernardin in 1951 and has been an illustrious cabaret ever since.

  • Le nom du cabaret parisien est en hommage au chef Sioux Crazy Horse.

  • All dancers are classically trained. It takes three to five month of hard work to transform a classical dancer into a Crazy Girl.

  • Christian Louboutin a dessiné les souliers d’une majorité de tableaux dont « Teasing », « Rougir de Désir » et « Upside Down ».

  • Chaque danseuse est baptisée d’un nom de scène lors de son entrée au Crazy Horse.

  • The cabaret is considered a national monument in France. It is a cultural phenomenon and part of the national heritage.

  • At least six pairs of shoes are tailor made for each dancer.

  • Poupie Cadolle a crée les corsets de « Red Shoes ».

  • La voix féminine sur la bande son du numéro « Spoutnik » appartient à la danseuse Fiamma Rosa.

  • More than 30 dancers currently work with Crazy Horse Paris.

  • Fifi Chachnil signe la tenue de la PDGère dans « Crisis ! What Crisis ? »

  • La 1ère Guest Star dans l’histoire du Crazy Horse est Dita Von Teese en octobre 2006.

  • Deux danseuses du Crazy Horse ont été les modèles pour David Lynch pour son projet « Fetish », en collaboration avec Christian Louboutin.