Poupie Cadolle

Créatrice

Référence incontournable de la mode féminine, Poupie Cadolle est la digne héritière d’une famille passionnée par la lingerie. Poupie est la descendante directe de la fondatrice de la marque, une certaine Herminie Cadolle, qui lança sa maison de création en 1889, où le luxe et la tradition sont les principaux fers de lance.

Souhaitant améliorer le confort de la femme, la maison Cadolle, vouée au culte du corps, de la séduction et du raffinement, décide de couper en deux le corset féminin, ce qui donna naissant au premier soutien-gorge. Nommé « corselet gorge », il sera ainsi adopté par de grandes personnalités, telles que Mata Hari, Coco Chanel ou la duchesse de Windsor.

Embellir la femme

Soucieux de conserver ses traditions pour mettre en valeur le corps de la femme, c’est donc tout naturellement que le Crazy Horse a fait appel à Poupie Cadolle pour dessiner et concevoir les corsets portés sur scène par ses splendides créatures.

Des costumes de scène aux accessoires de beauté, les corsets de Poupie Cadolle subliment le corps des divines Crazy Girls et leurs courbes magnifiques. Un supplément d’esthétisme dans un univers de création en constant renouvellement, tout en soulignant une volupté des plus glamours…

Le célèbre Crazy Horse et sa troupe légendaire ne pouvait ainsi se passer des services de Poupie Cadolle pour réaffirmer son identité autour d’une source d’inspiration commune : la femme dans tous ses états. Embellir la femme, la cambrure de ses reins, le galbe de ses hanches, pour capter le regard, en toute sensualité. Sublimer la femme sans que le costume ne prenne le dessus, tel est son credo.

Rigueur de Bernardin

Habituée à la rigueur et au perfectionnisme exigé par Alain Bernardin, fondateur de la mythique maison de créations vivantes en 1951, Poupie Cadolle excelle dans son art de remettre au goût du jour le corset lacé pour les magnifiques danseuses du Crazy, mais aussi pour toutes les femmes.

Créatrice pour le mythique cabaret parisien depuis le début des années 1990, Poupie Cadolle dirige depuis 1970 l’une des plus réputées des maisons de lingerie et de corsetterie de luxe.

LE SAVIEZ VOUS ?

  • Two Crazy Girls modelled for David Lynch’s « Fetish » photo series

  • Chaque année, les danseuses du Crazy Horse utilisent 250 paires de bas, 500 litres de maquillage et 300 tubes de rouge « Crazy ».

  • Deux danseuses du Crazy Horse ont été les modèles pour David Lynch pour son projet « Fetish », en collaboration avec Christian Louboutin.

  • Crazy Horse Paris was founded by Alain Bernardin in 1951 and has been an illustrious cabaret ever since.

  • Poupie Cadolle a crée les corsets de « Red Shoes ».

  • Chaque danseuse est baptisée d’un nom de scène lors de son entrée au Crazy Horse.

  • 300 « Crazy Red » lipsticks are used each year by Crazy Horse Paris’ dancers.

  • Inauguré le 21 septembre 2009, le show « Désirs » est signé Philippe Decouflé et Ali Mahdavi.

  • Christian Louboutin a dessiné les souliers d’une majorité de tableaux dont « Teasing », « Rougir de Désir » et « Upside Down ».

  • La voix féminine sur la bande son du numéro « Spoutnik » appartient à la danseuse Fiamma Rosa.

  • Fifi Chachnil signe la tenue de la PDGère dans « Crisis ! What Crisis ? »

  • The cabaret is considered a national monument in France. It is a cultural phenomenon and part of the national heritage.

  • Hilton McConnico a crée la première affiche du spectacle « Désirs » en 2009.

  • Celebrity shoe creator Christian Louboutin designed the red-soled shoes for many acts including « Teasing », « Rougir de Désirs » and « Upside Down ».

  • All dancers are classically trained. It takes three to five month of hard work to transform a classical dancer into a Crazy Girl.

  • More than 30 dancers currently work with Crazy Horse Paris.

  • Le nom du cabaret parisien est en hommage au chef Sioux Crazy Horse.

  • La 1ère Guest Star dans l’histoire du Crazy Horse est Dita Von Teese en octobre 2006.

  • Internationally acclaimed corsetiere Poupie Cadolle, whose grandmother invented the bra, designed the corsets for « Red Shoes ».

  • At least six pairs of shoes are tailor made for each dancer.