< Retour

Red shoes

Sur la pointe des pieds

Sous un jeu de lumière délicat, trois danseuses aux jambes infinies vous invitent à redécouvrir la grâce.

« Red Shoes » est un numéro artistique, esthétique et onirique, qui vous convie à un moment de volupté absolu.

Philippe Decouflé, metteur en scène du show « Désirs », souhaitait un numéro de pointes dans le spectacle, tel un clin d’œil à toutes les ballerines.

En particulier, il s’est inspiré des danseuses qui composent la troupe des Crazy Girls, en grande majorité issues d’une formation de danse classique.

Une fois passé le casting du Crazy Horse, les nouvelles recrues suivent une formation longue de deux à trois mois pendant laquelle « on déconstruit la danseuse classique pour reconstruire la danseuse Crazy », comme l’explique la Directrice de Scène Svetlana Konstantinova.

Chaussons Rouges

« Red Shoes » s’inspire des « Chaussons rouges », le fameux conte du danois Hans Christian Andersen, dont l’histoire a également été reprise dans le film du même nom réalisé par Michael Powell et Emeric Pressburger et sorti en 1948.

Une femme, portant des chaussures rouges et aimant passionnément la danse, est emportée par ses souliers, qui souhaitent continuer à danser jusqu’à l’épuisement de la jeune femme.

Ce numéro très lyrique représente ainsi une métaphore de l’obsession des danseuses pour leur art.

Pour la directrice générale Andrée Deissenberg, le tableau « Red Shoes » peut également évoquer Alain Bernardin, le fondateur du Crazy Horse, et son obsession pour la création artistique jusqu’à son dernier souffle.

Une danseuse du Crazy Horse Paris dans le numéro Red Shoes du show Désirs

Costumes signés Cadolle

Les costumes de « Red Shoes » ont été créés par Poupie Cadolle, héritière de la fameuse maison de lingerie Cadolle, fondée par Eugénie Herminie Cadolle, créatrice du premier soutien-gorge « moderne » en 1889.

Synonyme de séduction et raffinement, la maison Cadolle est renommée pour ses incontournables corsets.

Le jeu de lumières, pour ce tableau, a été réalisé par Begoña Garcia Navas.​

Le chorégraphe Philippe Decouflé signe également la vidéo d’introduction, toute en pointes, de ce tableau si envoûtant.

ENVIE D'EN VOIR PLUS ? RÉSERVER

LE SAVIEZ VOUS ?

  • Internationally acclaimed corsetiere Poupie Cadolle, whose grandmother invented the bra, designed the corsets for « Red Shoes ».

  • Inauguré le 21 septembre 2009, le show « Désirs » est signé Philippe Decouflé et Ali Mahdavi.

  • Chaque danseuse est baptisée d’un nom de scène lors de son entrée au Crazy Horse.

  • Two Crazy Girls modelled for David Lynch’s « Fetish » photo series

  • Celebrity shoe creator Christian Louboutin designed the red-soled shoes for many acts including « Teasing », « Rougir de Désirs » and « Upside Down ».

  • La voix féminine sur la bande son du numéro « Spoutnik » appartient à la danseuse Fiamma Rosa.

  • Crazy Horse Paris was founded by Alain Bernardin in 1951 and has been an illustrious cabaret ever since.

  • At least six pairs of shoes are tailor made for each dancer.

  • More than 30 dancers currently work with Crazy Horse Paris.

  • Christian Louboutin a dessiné les souliers d’une majorité de tableaux dont « Teasing », « Rougir de Désir » et « Upside Down ».

  • La 1ère Guest Star dans l’histoire du Crazy Horse est Dita Von Teese en octobre 2006.

  • The cabaret is considered a national monument in France. It is a cultural phenomenon and part of the national heritage.

  • Le nom du cabaret parisien est en hommage au chef Sioux Crazy Horse.

  • 300 « Crazy Red » lipsticks are used each year by Crazy Horse Paris’ dancers.

  • Hilton McConnico a crée la première affiche du spectacle « Désirs » en 2009.

  • Deux danseuses du Crazy Horse ont été les modèles pour David Lynch pour son projet « Fetish », en collaboration avec Christian Louboutin.

  • Fifi Chachnil signe la tenue de la PDGère dans « Crisis ! What Crisis ? »

  • Chaque année, les danseuses du Crazy Horse utilisent 250 paires de bas, 500 litres de maquillage et 300 tubes de rouge « Crazy ».

  • Poupie Cadolle a crée les corsets de « Red Shoes ».

  • All dancers are classically trained. It takes three to five month of hard work to transform a classical dancer into a Crazy Girl.