< Retour

Glamazones

Songe éternel

Amazones glamourissimes à talons hauts et au costume extravagant, la troupe au complet revient composer une image enchanteresse dans cet ultime volet.

Femmes sensuelles, fortes, audacieuses, ces créatures délicieuses nous donnent à voir une dernière fois la perfection de leur cambrure, la précision de leurs postures, dans une féminité une fois de plus réaffirmée.

Un songe éternel, plein de Désirs, que vous ne voudrez plus quitter…

 

Cheval Fou

Créé en 2013 par le chorégraphe Philippe Decouflé, ce tableau, mis en scène à travers une chorégraphie enjouée et sensuelle, constitue le nouveau grand final du show « Désirs ».

Il représente un clin d’œil au Crazy Horse, le cheval fou, que l’on retrouve également tout au long du spectacle, à travers le personnage de La Dompteuse.

Glamazones, le final du show Désirs, sur la scène du Crazy Horse Paris

Manège enchanteur

Dans tour de manège enchanté et enchanteur, ce numéro rassemble une dernière fois sur scène toutes les danseuses du Crazy Horse, l’élite de la séduction, qui compose la légende du plus glamour des cabarets parisiens, pour une dernière chorégraphie époustouflante et inoubliable, avant la fin du show.

Boucle intemporelle

Egalement interprété par la troupe au complet, « Glamazones » rappelle le tableau d’ouverture du show « Désirs » intitulé « God Save our Bareskin » et sa mythique marche militaire.

Les deux tableaux, symboliques de la signature du Crazy Horse Paris, se complètent et forment un jeu de miroirs, entre tradition et modernité, qui ouvre et ferme le show dans une boucle intemporelle.

Hommage au mythique cabaret

Inspiré par le photographe et dessinateur britannique John Willie et sa revue Bizarre, « Glamazones » est véritablement un hommage rendu par le chorégraphe Philippe Decouflé au cabaret de l’avenue George V.

Un lieu mythique de la nuit parisienne qui, depuis sa création par Alain Bernardin en 1951, a vu tant de vedettes dans ses célèbres fauteuils de velours, mais aussi sur scène, avec ses célébrissimes Guests Stars à l’affiche du Crazy depuis 2006.

Un costume surprenant signé Antoine Kruk

Evoluant sur une magnifique musique créée pour le Crazy par le compositeur et guitariste français Oli Le Baron, accompagné de Pierre Le Bourgeois, les Crazy Girls sont transformées en sublimes amazones sur scène.

Elles sont vêtues d’un magnifique costume en forme de cheval, imaginé par le talentueux créateur Antoine Kruk, fidèle collaborateur du Crazy Horse. Cette surprenante tenue a été réalisée sur mesure, pour chaque danseuse, par les mains habiles des costumières du Crazy Horse, au sein de leur atelier.

Les souliers, également conçus par Antoine Kruk, sont signés par la célèbre Maison Ernest.

Les magnifiques projections, réalisées par Philippe Decouflé, ont été tournées au Musée des Arts Forains à Paris. Un lieu féerique au cœur du quartier de Bercy, qui abrite des milliers d’objets rares : pièces foraines anciennes, objets du spectacle (Théâtre, Music-Hall) et autres objets de curiosités.

So Crazy !

ENVIE D'EN VOIR PLUS ? RÉSERVER

LE SAVIEZ VOUS ?

  • The cabaret is considered a national monument in France. It is a cultural phenomenon and part of the national heritage.

  • Christian Louboutin a dessiné les souliers d’une majorité de tableaux dont « Teasing », « Rougir de Désir » et « Upside Down ».

  • Chaque année, les danseuses du Crazy Horse utilisent 250 paires de bas, 500 litres de maquillage et 300 tubes de rouge « Crazy ».

  • La 1ère Guest Star dans l’histoire du Crazy Horse est Dita Von Teese en octobre 2006.

  • Inauguré le 21 septembre 2009, le show « Désirs » est signé Philippe Decouflé et Ali Mahdavi.

  • Crazy Horse Paris was founded by Alain Bernardin in 1951 and has been an illustrious cabaret ever since.

  • All dancers are classically trained. It takes three to five month of hard work to transform a classical dancer into a Crazy Girl.

  • Fifi Chachnil signe la tenue de la PDGère dans « Crisis ! What Crisis ? »

  • Internationally acclaimed corsetiere Poupie Cadolle, whose grandmother invented the bra, designed the corsets for « Red Shoes ».

  • Deux danseuses du Crazy Horse ont été les modèles pour David Lynch pour son projet « Fetish », en collaboration avec Christian Louboutin.

  • Hilton McConnico a crée la première affiche du spectacle « Désirs » en 2009.

  • Poupie Cadolle a crée les corsets de « Red Shoes ».

  • Le nom du cabaret parisien est en hommage au chef Sioux Crazy Horse.

  • Chaque danseuse est baptisée d’un nom de scène lors de son entrée au Crazy Horse.

  • Two Crazy Girls modelled for David Lynch’s « Fetish » photo series

  • La voix féminine sur la bande son du numéro « Spoutnik » appartient à la danseuse Fiamma Rosa.

  • Celebrity shoe creator Christian Louboutin designed the red-soled shoes for many acts including « Teasing », « Rougir de Désirs » and « Upside Down ».

  • 300 « Crazy Red » lipsticks are used each year by Crazy Horse Paris’ dancers.

  • At least six pairs of shoes are tailor made for each dancer.

  • More than 30 dancers currently work with Crazy Horse Paris.