Antoine Kruk

Fashion designer

Artiste franco-japonais, Antoine Kruk manie à merveille le dessin et l’illustration, ainsi que la création de costumes et le design de mode. Il a été le designer pour de prestigieuses maisons de haute couture (Louis Vuitton, Thierry Mugler, Roberto Cavalli, Valentino, Nina Ricci) et de prêt-à-porter de luxe à Paris, Milan et Tokyo. Diplômé des Beaux-Arts de Paris, il a également créé des costumes de scène et d’Opéra, notamment pour les stars internationales telles que Shakira ou encore Jennifer Lopez.

Son expérience internationale et de l’univers de la mode lui ouvre les portes du Crazy Horse. Ce haut-lieu des nuits parisiennes fait en effet appel à lui pour signer de nouvelles créations. « J’ai toujours été fasciné par le Crazy Horse. Il est comme un écrin feutré où les femmes en sont les diamants. Je voudrais que l’on s’aperçoive que le costume est bien présent pour donner à chaque tableau son caractère, et en même temps qu’il se fasse totalement oublier ! », explique Antoine Kruk.

Un travail de grande précision

Souvent interrogé sur la frustration de devoir habiller des femmes censées se produire sur scène dénudée, voici ce que l’ingénieux artiste répond : « Contrairement aux apparences, cela demande autant de travail et beaucoup de précision. Chaque détail est réglé́ sur mesure et il faut aussi calculer les effets changeants de la lumière. J’ai cherché à accompagner au mieux le galbe de chaque partie du corps, pour le mettre en valeur et lui laisser toute sa liberté de mouvement, sans oublier de mettre une petite touche d’humour, aussi indispensable que des bulles dans le champagne ! »

Faire évoluer les codes de Bernardin

Au Crazy, Antoine Kruk s’imprègne des traditions du célèbre cabaret parisien, tout en respectant la volonté de la nouvelle direction de faire évoluer les spectacles et ses costumes. Ce qu’il a réussi de main de maître.

« Lorsque je suis arrivé au Crazy Horse, comme il s’agissait avant tout de rendre hommage à Alain Bernardin, je me suis plongé dans les images d’archives. Les costumes étaient souvent rouges ou noirs. Pour apporter une évolution, sans faire une révolution, j’ai choisi d’amener plus de vie par la couleur, utiliser toute la gamme des brillances possibles, en utilisant des perles irisées, des miroirs, du cuir métallisé́, afin d’avoir d’avantage de surprises et de raffinement dans les costumes », poursuit le créateur.

Le Crazy Horse, côté coulisses

Créateur de nombreux costumes pour le cabaret en plein cœur du Triangle d’Or parisien, Antoine Kruk a eu le très rare privilège d’accéder aux coulisses et aux loges des danseuses. En une centaine de magnifiques aquarelles, il a ainsi « croqué » le célèbre Crazy Horse sous toutes ses coutures.

Plongé dans le temple de la féminité, l’artiste a puisé son inspiration auprès des danseuses sensuelles et glamourissimes du Crazy. Son immersion dans les coulisses de la mythique scène de l’Avenue George V lui a donné l’idée d’un livre de dessins humoristiques et artistiques intitulé « Crazy par Antoine Kruk » (2011).

LE SAVIEZ VOUS ?

  • All dancers are classically trained. It takes three to five month of hard work to transform a classical dancer into a Crazy Girl.

  • Chaque année, les danseuses du Crazy Horse utilisent 250 paires de bas, 500 litres de maquillage et 300 tubes de rouge « Crazy ».

  • Fifi Chachnil signe la tenue de la PDGère dans « Crisis ! What Crisis ? »

  • La 1ère Guest Star dans l’histoire du Crazy Horse est Dita Von Teese en octobre 2006.

  • Crazy Horse Paris was founded by Alain Bernardin in 1951 and has been an illustrious cabaret ever since.

  • 300 « Crazy Red » lipsticks are used each year by Crazy Horse Paris’ dancers.

  • The cabaret is considered a national monument in France. It is a cultural phenomenon and part of the national heritage.

  • Inauguré le 21 septembre 2009, le show « Désirs » est signé Philippe Decouflé et Ali Mahdavi.

  • Deux danseuses du Crazy Horse ont été les modèles pour David Lynch pour son projet « Fetish », en collaboration avec Christian Louboutin.

  • Celebrity shoe creator Christian Louboutin designed the red-soled shoes for many acts including « Teasing », « Rougir de Désirs » and « Upside Down ».

  • Chaque danseuse est baptisée d’un nom de scène lors de son entrée au Crazy Horse.

  • Le nom du cabaret parisien est en hommage au chef Sioux Crazy Horse.

  • Hilton McConnico a crée la première affiche du spectacle « Désirs » en 2009.

  • La voix féminine sur la bande son du numéro « Spoutnik » appartient à la danseuse Fiamma Rosa.

  • Poupie Cadolle a crée les corsets de « Red Shoes ».

  • At least six pairs of shoes are tailor made for each dancer.

  • More than 30 dancers currently work with Crazy Horse Paris.

  • Two Crazy Girls modelled for David Lynch’s « Fetish » photo series

  • Christian Louboutin a dessiné les souliers d’une majorité de tableaux dont « Teasing », « Rougir de Désir » et « Upside Down ».

  • Internationally acclaimed corsetiere Poupie Cadolle, whose grandmother invented the bra, designed the corsets for « Red Shoes ».