Feu, le film

Captation en 3D

Le show créé par Christian Louboutin, premier Guest Créateur du Crazy Horse est présenté pendant trois mois sur la scène du mythique cabaret parisien au printemps 2012.

Dans ce spectacle, le célèbre inventeur de la semelle rouge sublime les codes du Crazy, à travers quatre tableaux désormais inscrits dans la légende.

Le show « Feu » est l’occasion, pour le Crazy Horse Paris, de mener un second projet artistique en parallèle de la création scénique : sa captation en 3D.

Le cabaret parisien, à la pointe des nouvelles technologies pour mettre en scène la beauté de la femme , confie la réalisation du film à Bruno Hullin.

Ballade sensuelle

Le directeur français crée une véritable ballade sensuelle autour des corps et des chorégraphies ainsi mises en scène par les sublimes danseuses.

Pour mener à bien ce projet, le spectacle est filmé dans un studio de 1300m2, dans une obscurité la plus totale.

Chaque prise de vue est réalisée comme s’il s’agissait d’un long métrage. Plongées, grand angle, mouvements circulaires… Les danseuses du Crazy Horse se muent en actrices de grand écran pour l’occasion.

Production visuelle

L’atout majeur du film est sans conteste le recours à la technologie 3D, qui confère à la représentation du spectacle des points de vue jusque-là inaccessibles pour le public. Des détails incroyables surgissent alors, attirant l’œil du spectateur vers un regard, une émotion, un corps, un muscle…

« Feu », le film événement en 3D, distribué par Côté Diffusion, sort au cinéma en décembre 2012.

Ce n’est pas la première fois que le Crazy Horse filme ses shows. En 2009, le spectacle de Dita Von Teese avait également été capté, mais en 2D, à l’occasion des représentations de la diva internationale du glamour, sur la légendaire scène du cabaret parisien.

Il s’agit ainsi, pour le Crazy Horse Paris, maison fondée par Alain Bernardin en 1951 et qui produit un spectacle visuel, de pérenniser son travail de création à travers la captation de ses shows.

LE SAVIEZ VOUS ?

  • Hilton McConnico a crée la première affiche du spectacle « Désirs » en 2009.

  • 300 « Crazy Red » lipsticks are used each year by Crazy Horse Paris’ dancers.

  • Internationally acclaimed corsetiere Poupie Cadolle, whose grandmother invented the bra, designed the corsets for « Red Shoes ».

  • Christian Louboutin a dessiné les souliers d’une majorité de tableaux dont « Teasing », « Rougir de Désir » et « Upside Down ».

  • Celebrity shoe creator Christian Louboutin designed the red-soled shoes for many acts including « Teasing », « Rougir de Désirs » and « Upside Down ».

  • La 1ère Guest Star dans l’histoire du Crazy Horse est Dita Von Teese en octobre 2006.

  • Chaque année, les danseuses du Crazy Horse utilisent 250 paires de bas, 500 litres de maquillage et 300 tubes de rouge « Crazy ».

  • All dancers are classically trained. It takes three to five month of hard work to transform a classical dancer into a Crazy Girl.

  • Le nom du cabaret parisien est en hommage au chef Sioux Crazy Horse.

  • Inauguré le 21 septembre 2009, le show « Désirs » est signé Philippe Decouflé et Ali Mahdavi.

  • La voix féminine sur la bande son du numéro « Spoutnik » appartient à la danseuse Fiamma Rosa.

  • The cabaret is considered a national monument in France. It is a cultural phenomenon and part of the national heritage.

  • Two Crazy Girls modelled for David Lynch’s « Fetish » photo series

  • Crazy Horse Paris was founded by Alain Bernardin in 1951 and has been an illustrious cabaret ever since.

  • More than 30 dancers currently work with Crazy Horse Paris.

  • Chaque danseuse est baptisée d’un nom de scène lors de son entrée au Crazy Horse.

  • Fifi Chachnil signe la tenue de la PDGère dans « Crisis ! What Crisis ? »

  • At least six pairs of shoes are tailor made for each dancer.

  • Poupie Cadolle a crée les corsets de « Red Shoes ».

  • Deux danseuses du Crazy Horse ont été les modèles pour David Lynch pour son projet « Fetish », en collaboration avec Christian Louboutin.