Spoutnik

Confins de la galaxie

Dans un vaisseau nébuleux, une apparition céleste.

Le contour d’un dos se dessine, des rondeurs voluptueuses à peine recouvertes rayonnent dans le cosmos.

Le regard est intense, l’allure galactique.

La sensualité envahit soudainement la planète Terre et vous croyez voir double !

Laissez-vous embarquer pour voyage de rêve aux confins de la galaxie…

 

Numéro historique

Créé par le chorégraphe Philippe Decouflé, « Spoutnik » est inspiré d’un numéro incontournable du répertoire historique du célèbre cabaret parisien appelé « Vénus », que le Crazy Horse souhaitait faire revivre sur la scène mythique du 12 avenue George V.

Lors du lancement du show « Désirs » en 2009, une première création appelée « Lithion » est proposée dans le programme, avant que le tableau soit complètement revu en 2012 et ne devienne cette représentation jouée sur scène aujourd’hui.

« Spoutnik » rend hommage au premier engin placé en orbite autour de la Terre par l’ex-URSS, qui marque le début de l’ère spatiale en 1957.

Si le contexte du numéro original était la découverte de la Lune et les premiers pas de Neil Armstrong en 1969, la conquête de l’espace est un sujet qui reste mythique. 

Tout comme le Crazy et les étoiles qui se sont produites sur sa scène si légendaire.

Le tableau Spoutnik, un grand classique du répertoire du Crazy Horse Paris

Musique galactique

Le célèbre compositeur de musique électronique Mirwais, producteur de divers albums de Madonna, a créé la bande son originelle de ce tableau onirique, avec la collaboration de la danseuse Fiamma Rosa.

La Crazy Girl d’origine sibérienne déclame de sa voix sensuelle une poésie d’amour russe, qu’elle a elle-même enregistrée dans un studio parisien. Une impression onirique vous enveloppera ainsi sur cette diction d’une beauté poignante.

Ballade interstellaire

La musique de Mirwais illustre à la perfection cette ballade interstellaire à travers l’univers façon « Crazy » et a permis à Philippe Decouflé d’imaginer la chorégraphie dans sa version actuelle, complétée par les décors créés par Luca Antonucci et le jeu de lumières proposé par Begoña Garcia Navas.

Les costumes de « Spoutnik » sont signés par l’atelier Costumes du Crazy Horse et inspirés par des créations de l’artiste franco-japonais Antoine Kruk. Les surprenants souliers ont été créés sur mesure par Christian Louboutin.

ENVIE D'EN VOIR PLUS ? RÉSERVER

LE SAVIEZ VOUS ?

  • Chaque danseuse est baptisée d’un nom de scène lors de son entrée au Crazy Horse.

  • Poupie Cadolle a crée les corsets de « Red Shoes ».

  • Le nom du cabaret parisien est en hommage au chef Sioux Crazy Horse.

  • La voix féminine sur la bande son du numéro « Spoutnik » appartient à la danseuse Fiamma Rosa.

  • Fifi Chachnil signe la tenue de la PDGère dans « Crisis ! What Crisis ? »

  • Chaque année, les danseuses du Crazy Horse utilisent 250 paires de bas, 500 litres de maquillage et 300 tubes de rouge « Crazy ».

  • Christian Louboutin a dessiné les souliers d’une majorité de tableaux dont « Teasing », « Rougir de Désir » et « Upside Down ».

  • Inauguré le 21 septembre 2009, le show « Désirs » est signé Philippe Decouflé et Ali Mahdavi.

  • Hilton McConnico a crée la première affiche du spectacle « Désirs » en 2009.

  • La 1ère Guest Star dans l’histoire du Crazy Horse est Dita Von Teese en octobre 2006.

  • Deux danseuses du Crazy Horse ont été les modèles pour David Lynch pour son projet « Fetish », en collaboration avec Christian Louboutin.