< Retour

Legmania

Un grand classique du Crazy

Les plus belles jambes du monde, la musique, le jeu de lumière… Tout vous ensorcèle ! Ce tableau osé et charismatique vous hantera pendant longtemps.

Des jambes et encore de jambes

Intitulé à l’origine « Legs », le tableau Legmania met en scène un jeu de jambes interminables en un ballet chorégraphique et époustouflant dans le plus pur style du Crazy.

Tradition et modernité sont au programme de ce numéro, revisité à l’occasion du spectacle « Désirs », inauguré en septembre 2009 et sans cesse renouvelé depuis, avec l’ajout de nouvelles créations telles que « Glamazones » ou « La Dompteuse ».

Le très envoûtant Legmania, sur la scène du mythique Crazy Horse Paris

L'ADN du Crazy Horse

« Legmania » synthétise parfaitement le Crazy Horse et tout ce qui représente son ADN, dans une chorégraphie millimétrée et parfaitement exécutée par les danseuses de la troupe légendaire du Crazy Horse, sous le regard exigeant de la Directrice de Scène et production Svetlana Kostantinova.

De sublimes jeux de lumières et projections mettent en valeur ces beautés en bas et talons hauts, sur fond de musique entêtante et l’indispensable touche d’humour, si chère au mythique cabaret parisien !

Une équipe de grand talent

Issu du répertoire historique du cabaret parisien, ce numéro a été créé par son fondateur, l’artiste avant-gardiste Alain Bernardin, et chorégraphié par l’américaine Molly Molloy.

Ancienne danseuse du Metropolitan Opera Ballet, enseignante du corps de ballet de l’Opéra de Paris et du Oslo Dance Ensemble, outre une longue collaboration avec le Crazy Horse, Molly Molloy a également travaillé avec des réalisateurs célèbres, tels que Ridley Scott et Roman Polanski.

La musique de Legmania a été composée par Franck Woodbridge et Marc Di Domenico. Les jeux de lumière et de projections de ce superbe tableau, signés par Marie-Jeanne Gauthé ainsi que l’équipe de régie du Crazy Horse, figurent parmi les plus inoubliables du show « Désirs » !

Le soulier féminin, un objet de culte

Depuis 2012, quand il a été le premier Guest Créateur du Crazy Horse avec le show « Feu », les chaussures impossibles qui habillent cette sublime forêt de jambes sont signées Christian Louboutin.

« Beaucoup ne voient le soulier qu’en accessoire de la marche. Pourtant, il est des souliers pour courir, d’autres pour nager… Et aussi des souliers destinés au sexe. S’il est un élément de fétichisme dans la garde-robe, c’est le soulier féminin, même sans talons.

Il a l’allure d’un totem. C’est un objet de culte qui appelle le rituel. J’avais prévu des souliers-sculptures, moins faits pour être portés que pour exalter ce qu’il y a de plus beau : la cambrure et le cou de pied », raconte le célèbre créateur à la semelle rouge.

ENVIE D'EN VOIR PLUS ? RÉSERVER

LE SAVIEZ VOUS ?

  • Chaque année, les danseuses du Crazy Horse utilisent 250 paires de bas, 500 litres de maquillage et 300 tubes de rouge « Crazy ».

  • Hilton McConnico a crée la première affiche du spectacle « Désirs » en 2009.

  • La voix féminine sur la bande son du numéro « Spoutnik » appartient à la danseuse Fiamma Rosa.

  • Poupie Cadolle a crée les corsets de « Red Shoes ».

  • Christian Louboutin a dessiné les souliers d’une majorité de tableaux dont « Teasing », « Rougir de Désir » et « Upside Down ».

  • Deux danseuses du Crazy Horse ont été les modèles pour David Lynch pour son projet « Fetish », en collaboration avec Christian Louboutin.

  • Fifi Chachnil signe la tenue de la PDGère dans « Crisis ! What Crisis ? »

  • La 1ère Guest Star dans l’histoire du Crazy Horse est Dita Von Teese en octobre 2006.

  • Le nom du cabaret parisien est en hommage au chef Sioux Crazy Horse.

  • Inauguré le 21 septembre 2009, le show « Désirs » est signé Philippe Decouflé et Ali Mahdavi.

  • Chaque danseuse est baptisée d’un nom de scène lors de son entrée au Crazy Horse.