Final Fantasy

A couper le souffle

Une femme au cœur d’un dédale de drisses. Un show aérien à couper le souffle…

Une performance vibrante entre plaisir et douleur, qui ouvre la porte à tous vos fantasmes !

Tableau très technique

Inspiré d’un numéro de Las Vegas, « Final Fantasy » a été conçu par Patricia Folly, alias Psykko Tico, danseuse et collaboratrice artistique du Crazy Horse, en collaboration avec Cyrille Vergnes.

Il s’agit de l’une des scènes les plus difficiles à appréhender pour les Crazy Girls, au sein du spectacle Désirs.

Une formation, longue de trois à quatre mois, est ainsi nécessaire pour apprendre l’impressionnante chorégraphie et la technique de base transmises par Patricia et Cyrille.

Un cabaret novateur

Avec cette représentation au caractère dramatique, le Crazy Horse innove en présentant un tel numéro aérien sur sa scène si mythique. Une première dans son histoire, notamment au vu de la configuration de cette salle légendaire, constituée d’anciennes caves.

Son fondateur, l’artiste Alain Bernardin, était d’ailleurs en effet fasciné par cette scène au plafond très bas, qui à son avis encadrait les beautés à la perfection, et qui n’est pas sans rappeler un format très cinématographique.

Avec cette prouesse technique, la célèbre Maison du 12 avenue George V franchit une nouvelle étape dans l’évolution de son show, en s’inscrivant parfaitement dans la mission qu’Andrée Deissenberg s’est donnée, à savoir replacer l’art et la création au centre du spectacle et en poursuivant sa tradition du plus novateur des cabarets de la capitale.

La danseuse Psykko Tico dans Final Fantasy, pour le show Désirs du Crazy Horse Paris

Nudité à moitié cachée

Le fashion designer italien Stefano Canulli, ancien collaborateur de Thierry Mugler et du Cirque du Soleil, qui a imaginé le costume de ce numéro, répond astucieusement à l’impératif de couvrir certaines parties du corps de la danseuse-interprète, afin de la protéger au cours de sa chorégraphie. Il signe pour ce tableau une création originale des plus étonnantes et hautement glamour.

Les hauts talons à la semelle rouge, qui s’emmêlent dans les drisses de ce tableau, sont signés du célèbre chausseur Christian Louboutin.

Les projections et éclairages de cette séquence magique du show Désirs ont été créés par les talentueuses équipes du Crazy Horse Paris.​

ENVIE D'EN VOIR PLUS ? RÉSERVER

LE SAVIEZ VOUS ?

  • La voix féminine sur la bande son du numéro « Spoutnik » appartient à la danseuse Fiamma Rosa.

  • Hilton McConnico a crée la première affiche du spectacle « Désirs » en 2009.

  • Poupie Cadolle a crée les corsets de « Red Shoes ».

  • Fifi Chachnil signe la tenue de la PDGère dans « Crisis ! What Crisis ? »

  • Christian Louboutin a dessiné les souliers d’une majorité de tableaux dont « Teasing », « Rougir de Désir » et « Upside Down ».

  • Deux danseuses du Crazy Horse ont été les modèles pour David Lynch pour son projet « Fetish », en collaboration avec Christian Louboutin.

  • Chaque danseuse est baptisée d’un nom de scène lors de son entrée au Crazy Horse.

  • Inauguré le 21 septembre 2009, le show « Désirs » est signé Philippe Decouflé et Ali Mahdavi.

  • Le nom du cabaret parisien est en hommage au chef Sioux Crazy Horse.

  • La 1ère Guest Star dans l’histoire du Crazy Horse est Dita Von Teese en octobre 2006.

  • Chaque année, les danseuses du Crazy Horse utilisent 250 paires de bas, 500 litres de maquillage et 300 tubes de rouge « Crazy ».