Le Crazy Horse fut fondé à Paris en 1951 par Alain Bernardin, artiste avant-gardiste et insatiable admirateur des femmes.

02/02/2014

LE CRAZY HORSE, MAISON DE CRÉATION DEPUIS 1951

Le Crazy Horse, communément nommé Le Crazy, fut fondé à Paris en 1951 par Alain Bernardin, artiste avant-gardiste et insatiable admirateur des femmes.

Une idée fixe l’obsède : placer la création et la femme au centre de son cabaret.

Avec le temps, Bernardin développe une véritable signature artistique du Crazy Horse, alliant danseuses aux corps parfaits et cambrés – habillées principalement de projections – aux influences musicales et vestimentaires du moment.

Le Crazy Horse et ses « Guest Stars »

Cette ligne directrice autour de la création est reprise en 2006 par la Directrice Générale Andrée Deissenberg, qui eut l’idée d’ouvrir les portes du Crazy à des femmes d’exception le temps de représentations exclusives et exceptionnelles. Parmi ces « Guest Stars », Dita Von Teese, Arielle Dombasle, Pamela Anderson, Clotilde Courau, Noémie Lenoir, etc.

Cette « griffe » du Crazy Horse inspira également de nombreux artistes attirés par la réputation de la maison et son savoir-faire inégalable à sublimer la femme. C’est ainsi que Philippe Decouflé co-signa la revue Désirs, avec Ali Mahdavi, et  Christian Louboutin, qui devint, en 2012, le 1er « Guest Créateur » de la maison en créant la revue éphémère « Feu ».

Ceci sans compter les nombreuses collaborations nées au fil des années avec des personnalités du monde de la mode, de l’art et de la musique : parmi eux, Roberto Cavalli, Azzedine Alaia, Poupie Cadolle, Antoine Kruk, Bob Sinclar, Swizz Beatz, Kylie Minogue, Christina Aguilera , Mirwais, Monarchy, Beyoncé (qui a récemment sollicité Le Crazy pour le vidéoclip du titre « Partition » de son dernier album sorti en décembre 2013)…

Nouveau final « Glamazones » pour la revue Désirs

Lancée en septembre 2009, la revue Désirs est, elle aussi, constamment renouvelée, comme l’atteste son nouveau final « Glamazones » – sur scène depuis la rentrée 2013 – une création totalement inédite, qui a mobilisé les équipes artistiques du Crazy sous la direction de Philippe Decouflé.

Un travail remarquable de plusieurs mois pour élaborer costumes (Antoine Kruk), éclairages, chorégraphies et musiques (Olie Le Baron et Pierre Le Bourgeois).

L’esthétique du cabaret parisien a également inspiré de nombreux artistes photographes, tels que David Lynch, Ellen von Unwerth et plus récemment le photographe italien Riccardo Tinelli, qui, après avoir signé une série sur l’Hôtel Amour, présentera à l’espace Purgatoire-54 Paradis, du 2 au 11 avril 2014 – « Fabuleux Crazy Horse : qui es-tu derrière ces lumières ? », une exposition photographique inédite dédiée à la féminité et au glamour, née de l’union artistique entre le photographe et le Crazy.

Enfin, plus de 60 ans après sa création, le Crazy Horse continue de se réinventer…

Forever Crazy, sur les scènes du monde entier

Le groupe diversifie ses activités à l’international et exporte sa marque et son talent uniques. Il présente en effet, depuis octobre 2010, un spectacle intitulé « Forever Crazy » sur les scènes du monde entier.

Il offre également l’opportunité à des professionnels ou particuliers d’accueillir, dans des lieux d’exception, loin de la scène mythique du Crazy, des shows créés sur-mesure pour le plus grand plaisir de leurs convives.

Un savoir-faire qui a déjà séduit le marché international de Rungis (célébration de ses 40 ans), Mercedes Smart (inauguration de la concession Como 95), Miu Miu (lors d’un défilé à Macao), une fête de mariage au Château de Farcheville, une soirée clients VIP Hennessy, l’inauguration de boutiques Christian Louboutin (Moscou), Brioni (Saint-Pétersbourg)…

Enfin, Le Crazy vous accueille également au sein de son cabaret historique à l’occasion de privatisation du lieu et met à votre disposition une équipe de professionnels qui mettront tout en œuvre afin de créer un événement unique et synonyme de glamour.

Le Crazy Horse en quelques données clés

– La clientèle :

60% française

40% étrangère (Europe, USA et Russie…)

50% féminine / 50% masculine

Âgée entre 35 et 55 ans

– Quelques chiffres :

Chaque année, sont utilisés par notre troupe : 2 500 paires de bas, 500 litres de maquillage de corps, 300 rouge à lèvres « Rouge Crazy ».

En 63 ans, plus de 800 danseuses se sont produites sur la scène du Crazy Horse et ce sont plus de 500 candidatures reçues annuellement par le cabaret.

– Récentes associations d’images :

« Crazy Horse by Sephora » (gamme de 7 produits pour la gamme de Noël 2009)

« My Crazy Collection by Aubade » (Noël 2013)